LA GALAXIE DE L'IMPERIUM

Bien qu'elle soit de taille modeste, la galaxie contient environ quatre cent milliards d'étoiles. Seules quelques unes d'entre elles possèdent dans leur orbite des planètes habitables ou pour le moins tolérables à la vie humaine. Et une petite partie seulement de ces quelques planètes a été explorée et colonisée par les hommes. Cette "petite partie" n'en représente pas moins plusieurs millions de mondes et de systèmes: le nombre exact n'en est pas connu.

Il est absolument impossible de recenser les systèmes que l'humanité et ses sous-espèces occupent. De nouveaux mondes sont constamment découverts et intégrés à l'imperium et, malgré cela, aucune limite n'est en vue. Il est peu probable que l'homme réussisse un jour à explorer entièrement sa galaxie natale, ne parlons pas des autres galaxies!

Les dimensions de la galaxie et de l'imperium font que même les planètes explorées demeurent souvent isolées et mal connues. Les distances restent un obstacle même pour la propulsion dimensionnelle supérieure à la vitesse de la lumière. Ceci restreint la domination impériale à une petite partie de la galaxie.

Sans la propulsion dimensionnelle,l' lmperium et sa civilisation ne pourraient exister. Les astronefs équipés de ce système peuvent, sous la direction d'un navigateur spécialement modifié génétiquement entrer dans l'espace dimensionnel, y voyager et en ressortir. Un vaisseau peut ainsi parcourir des centaines ou des milliers d'années lumière en quelques heures et le pouvoir de parcourir de telles distances est un pouvoir qui gagne les batailles et maintient les empires: un transport de troupes voyage aussi vite qu'un autre astronef.